Poire Epinal Vosges

Retrouver sur cette page des informations sur la poire, le poirier et sur la manière de cultiver cet arbre fruitier. Egalement, vous pourrez retrouver une liste de professionnels à Epinal et sa région ou vous pourrez trouver tout ce dont vous avez besoin.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Trèfle Vert
(032) 982-3547
Impasse Blanchisseuses
Epinal, Vosges

Données fournies par:
Trèfle Vert
(032) 931-0421
Rue Fougère
Chavelot, Vosges

Données fournies par:
Triboulot Jardinage
(032) 965-7020
5 Rue Epinal
Girecourt sur Durbion, Vosges

Données fournies par:
Trèfle Vert
(032) 965-0023
8 Avenue 17ème Bcp
Rambervillers, Vosges

Données fournies par:
Trèfle Vert
(032) 938-0321
20 B Rue René Didierjean
Charmes, Vosges

Données fournies par:
DEMANGE 88
(032) 934-4477
Route Jeuxey
Epinal, Vosges

Données fournies par:
Kiriel
(032) 930-3164
17 Rue Vallée de l'aitre
Xertigny, Vosges

Données fournies par:
Trèfle Vert
(032) 951-3284
Zone Artisanale Barbazan
Bruyères, Vosges

Données fournies par:
Ramber-Jardins
(032) 965-4347
3 Avenue 17ème Bcp
Rambervillers, Vosges

Données fournies par:
Kiriel
(032) 909-8559
5 Route Contrexéville
Darney, Vosges

Données fournies par:
Données fournies par:

Les problèmes du poirier - maladies, fruits

Les problèmes du poirier

Originaire d'Asie centrale, le poirier est cultivé depuis des siècles (les premières greffes remontent au temps des Romains !). Les variétés sont très nombreuses, et cet arbre gagne à être planté au verger, tellement une poire fraîchement cueillie diffère de ce fruit dur et insipide vendu en grande distribution ! Mais voilà, le poirier s'avère parfois un peu délicat : voyons comment diagnostiquer et résoudre quelques uns de ses problèmes.

Fruits

Après floraison, les poires restent petites et tombent

Cette chute de fruit est sans gravité. Elle résulte d'une mauvaise pollinisation. Certaines variétés y sont plus sujettes que d'autres; consolez-vous en vous disant que ça vous évite d'éclairir...

Les fruits sont petits ou viennent mal

Si fructification il y a, elle est souvent abondante. Même s'il fait mal au coeur, l'éclaircissage est indispensable. Sur le poirier, ne conservez à la fin mai qu'un à deux jeunes fruits par bouquet. Privilégiez le fruit le plus beau, qui se trouve généralement à l'extérieur de l'inflorescence, et non au centre du bouquet comme chez le pommier.

Mon poirier porte peu de fruits

Les poiriers, comme les pommiers, ont tendance à mal s'autoféconder. Pour améliorer la fructification, plantez donc à côté deux variétés se pollinisant mutuellement (on parle de fécondation croisée).

Voici un petit tableau portant sur quelques variétés répandues. Notre tableau des variétés de poiriers courantes vous renseignera de façon plus complète. Dans une bonne pépinière, le vendeur doit être capable de vous donner cette information.

Pollinise => Doyenné
du Comice
Conférence Louise Bonne
d'Avranches
Beurré
Hardy
Delbardélice Williams
Bon Chrétien
Docteur
Jules Guyot
Doyenné du Comice   x   x   x x
Conférence x   x x   x x
Louise Bonne d'Avranches   x   x     x
Beurré Hardy x x       x x
Delbardélice   x   x     x
Williams Bon Chrétien x x   x     x
Docteur Jules Guyot x x   x   x  

Maladies du poirier

Taches brunes sur les feuilles et les fruits : la tavelure

tavelure sur poire Si ce champignon est certainement le plus redouté dans les vergers de pommiers, son apparition sur le poirier est nettement moins fréquente.

Les symptômes sont l'apparition de tâches sur face inférieure des feuilles (supérieure sur le pommier). Les jeunes tâches sont de couleu...

Lire la suite de l'article sur le site de Gerbeaud

Poirier : choisir la variété selon sol et climat

Poirier : bien le choisir

Le poirier est un excellent arbre fruitier qui convient à tous les jardins, petit ou grand, et qu'on peut également cultiver sur un balcon. Mais les différentes variétés ont des exigences variables concernant le climat et la nature du sol. Comment faire le bon choix ?

Origines

Poiriers vendus en conteneur

Poiriers vendus en conteneurs

Venu d'Asie centrale, le poirier fait partie des arbres fruitiers cultivés en Europe depuis des temps immémoriaux. On dénombre de très nombreuses variétés, créées par greffage dès l'époque romaine.

Préférant généralement les climats moyens et tempérés, on en trouve dans toutes les régions françaises.

Votre climat

La meilleure garantie d'adaptation d'une variété à votre climat, c'est qu'un arbre soit présent dans le verger du voisin ! Trêve de plaisanterie, si vous rencontrez au gré des promenades une variété régulièrement présente dans votre région, ce sera le meilleur gage possible de sa bonne adaptation à vos conditions climatiques.

Quelques conditions typiques appréciées par des variétés répandues :

  • Alexandrine : préférence pour le Midi

  • Beurré Hardy : répandue en Ile de France

  • Conférence : zones humides et fraîches

  • Guyot : surtout cultivée dans le Sud-Est

  • Louise-Bonne d’Avranches : réussit dans toutes les régions

Emplacement

Offrez-lui une exposition bien dégagée, plutôt ensoleillée et à l'abri des vents du nord. L'idéal est une orientation sud/sud-est ou sud/sud-ouest.

En bord de mer, gare aux embruns marins : le poirier ne les supporte pas.

Nature du sol

Le poirier apprécie un sol argileux frais, fertile, profond et bien drainé.

Evitez les sols sableux : le poirier est moins tolérant que le pommier à la sècheresse .

Sa culture s'avère également difficile en sol trop acide ou trop calcaire. Dans ce dernier cas, il est impératif de choisir un porte-greffe adapté.

Porte-greffe

Greffe sur tronc de poirier

Greffe sur poirier

Les poiriers sont obligatoirement des arbres greffés, pour propager fidèlement chaque variété. Cette dernière est donc donnée par la greffe, mais il est important de connaître le porte-greffe, dont découlera la vigueur de l'arbre et son adaptation à votre terrain.

Poirier franc

Le "franc de poirier" (ainsi dénommé car issu de semis) est préférable pour les sols calcaires et secs, peu fertiles. De grande vigueur, il est bien adapté pour les arbres dits "de plein vent", autrement dit une forme fruitière ayant un d&eacu...

Lire la suite de l'article sur le site de Gerbeaud

Taille fruitière des arbres à pépins : pommier, poirier

Taille des arbres fruitiers: les bases

La taille des arbres fruitiers présente des caractéristiques propres à chaque espèce, à chaque climat. On peut néanmoins dégager quelques règles essentielles. C'est l'objet de cette fiche, qui présente les bases de la taille d'hiver des arbres à pépins.

Période

taille à la cisaille

Taille d'un arbre fruitier

Pépins ou noyaux?

En hiver, les opérations de taille ne concernent que les arbres à pépins (pommier, poiriers). Les arbres à noyaux (pruniers, cerisiers) sont taillés et élagués en août ou septembre , mais pas plus tard: la cicatrisation se ferait mal.

Conseils pratiques

Vos outils de taille (sécateur, cisaille, scie égoïne...) doivent être tranchants et bien propres. Au besoin, nettoyez les lames à l'alcool: le risque de transmission de maladies d'arbres en arbres est réel.

Munissez-vous de goudron de Norvège ou de mastic cicatrisant, que vous appliquerez sur les plaies les plus importantes.

Jeunes arbres : taille de formation

Vous venez de planter un arbre fruitier ; il faut donc conduire une taille dite de formation.

Celle-ci dépend bien évidemment de la forme que vous souhaitez donner à votre arbre (est-ce une forme de plein vent? doit-il palisser contre un mur ? etc.).

taille d'un scionDe façon générale, vous devez tendre à équilibrer la charpente du jeune sujet. Pour cela, supprimez les branches faisant double emploi (souvent elles se croisent) et forcez le développement des branches manquantes en rabattant une existante au niveau d'un bourgeon "regardant" dans la bonne direction.

Arbres établis : taille de fructification

Nettoyage

Premier travail, faites un peu de ménage! Supprimez les branches mortes, celles qui s'entrecroisent (en conservant la plus vigoureuse) et les bois abimés. Profitez-en pour enlever également tous les fruits momifiés qui auraient pu rester sur la ramure.

Eclaircissage

Le but de cette étape est d'apporter de la lumière au centre de l'arbre, pour garantir une mise à fruit homogène. Pour cela, supprimez les branches pointant vers l'intérieur.

Voir la fiche pratique sur l' éclaircissage des arbres fruitiers ./p>

Tour de l'arbre

Réduisez la longueur des branches principales en supprimant leur extrémité (c'est ce que l'on appelle "rabattre"). Ceci a pour but de répartir la sève dans les branches latérales, dont le développement sera ainsi stimulé.

tailler l'extrémité des branches refoule la sèveMais il faut également rabattre ces dernières, de façon à ce que la mise à fruit s'opère assez près de la branche principale et non au bout de longues branches ne portant que des feuilles!

Taillez systématiquement au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur (pour optimiser le placement de la future branche) .

Lancez-vous!

Beaucoup de gens hésitent à tailler, car de nombreux ouvrages de jardinage présente cela comme une opération fort complexe. C'est vrai, si vous voulez maîtriser toutes les subtilités.

Mais on peut arriver à des résultats intéressants sans être expert. Il n'y a qu'en forgeant qu'on devient forgeron: au début vous hésiterez à chaque branche, et au f...

Lire la suite de l'article sur le site de Gerbeaud

Plan du site - Newsletter jardinage - Cartes de voeux - A propos - CGU - Etablir un lien - Publicité - Jardin - Nous contacter
Conception & Réalisation : WIZELIS - ©1999-2009 - tous droits réservés
Déclaration CNIL N°1000445 - dernière mise à jour 1er mars 2011