Le hérisson Quimper Finistère

Petit animal au dos hérissé, le hérisson est un indicateur de la biodiversité urbaine. Retrouvez a travers cet article que la ville de Nantes s'est interéssée de près à cet animal. Egalement, à votre disposition, une liste de professionnels à Quimper et sa région qui sauront vous apporter tous les conseils dont vous avez besoin.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Kergourlay Jean-Michel
(029) 895-5004
80 chem Kergadou
Quimper, Finistère
 
Kervazo Anne
(029) 895-7458
27 rue Henri Dunant
Quimper, Finistère
 
DE Kerourien (EARL)
(067) 452-0523
66 chem Kérourien
Quimper, Finistère
 
Elevage Amarok's
(068) 020-3353
98 route Kervern
Quimper, Finistère
 
Kervazo Anne
(029) 895-7458
27 rue Henri Dunant
Quimper, Finistère
 
DE Kerourien (EARL)
(067) 452-0523
66 chem Kérourien
Quimper, Finistère
 
Elevage Amarok's
(068) 020-3353
98 route Kervern
Quimper, Finistère
 
Kergourlay Jean-Michel
(029) 895-5004
80 chem Kergadou
Quimper, Finistère
 
Clément Corolleur Maréchal ferrant
(066) 243-9837
Lalouroun-vras
PLOURIN, Finistère
 
Hamili Nabil
(069) 871-2904
10 rue Jules Lullien
Brest, Finistère
 

Le hérisson, marqueur de la biodiversité urbaine

11/01/2011
Durant un an, la ville de Nantes s'est intéressée aux hérissons qu'elle abrite : ces animaux, capables de s'adapter à un milieu urbain, sont le signe d'une biodiversité relativement riche.

Le hérisson, espèce "parapluie"

HérissonLes villes abritent bon nombre d'espèces sauvages -Berlin est désormais célèbre pour ses sangliers-, et Nantes ne fait pas exception à la règle. On y rencontre en effet le hérisson d'Europe, petit mammifère discret et opportuniste qui a su s'adapter au milieu urbain. Or, le hérisson est considéré comme une "espèce parapluie", c'est-à-dire que sa présence dans un milieu permet de supposer que d'autres espèces, telles que la fouine ou l'écureuil, y vivent également.

Hérisson des villes

A Nantes, on a donc choisi d'utiliser le hérisson comme indicateur de la biodiversité urbaine. Entre novembre 2009 et novembre 2010, dans les quartiers Dervallières-Durantière et Saint-Joseph de Porterie, des élèves de l'Ecole Vétérinaire de Nantes ont effectué des repérages dès la nuit tombée. Environ 50 hérissons ont ainsi été observés, dont la moitié ont été marqués. Les riverains de bonne volonté ont également participé à ce petit travail de recensement.

L'étude devrait se poursuivre cette année encore, mais il apparaît déjà que le hérisson est capable de traverser des surfaces bétonnées. A condition que des "trames végétales", aussi appelées "corridors écologiques" (pelouses, jardins de particuliers, parcs, bosquets...), lui permettent de se déplacer en zone urbaine mais aussi d'entrer et sortir de la ville , ce petit animal s'accommode fort bien des zones résidentielles, même très urbanisées. Il y trouve même un habitat favorable : nourriture plus facilement disponible, températures légèrement plus élevées en hiver... La suite de l'étude devrait permettre de mieux comprendre les déplacements de l'animal, et d'évaluer l'impact des pesticides sur les populations.

Lire la suite de l'article sur le site de Gerbeaud

Plan du site - Newsletter jardinage - Cartes de voeux - A propos - CGU - Etablir un lien - Publicité - Jardin - Nous contacter
Conception & Réalisation : WIZELIS - ©1999-2009 - tous droits réservés
Déclaration CNIL N°1000445 - dernière mise à jour 1er mars 2011