Figuier Brest Finistère

Retrouver sur cette page des informations nécessaires pour entretenir votre figuier. Egalement, vous pourrez retrouver une liste de professionnels à Brest et sa région ou vous pourrez trouver tout ce dont vous avez besoin.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Hydro et Culture
(029) 841-5212
2 Rue Kerbernard
Brest, Finistère

Données fournies par:
Floricane
(029) 840-3896
Croas Ar Bis
Plougastel Daoulas, Finistère

Données fournies par:
Le Relais Fleuri
(029) 821-1317
Groas ar Rod
Ploudaniel, Finistère

Données fournies par:
Espace Enchanté Vilmorin
(029) 824-9802
Kerivoal
Landivisiau, Finistère

Données fournies par:
Le Jardin de Kérivoal
(029) 824-9802
Kerivoal
Landivisiau, Finistère

Données fournies par:
Pépinières de Kerven
(029) 837-9524
Kervern
Milizac, Finistère

Données fournies par:
Sica Eolys
(029) 825-8030
1 Rue Jacques Dubois
Daoulas, Finistère

Données fournies par:
PEPINIERES ET JARDINERIE LAGADEC
(029) 821-1121
Allée Hirondelles
Folgoet Le, Finistère

Données fournies par:
Michel Le Verge-Jardins du Léon Nouvelle Ets
(029) 868-1428
Kerriergars
Landivisiau, Finistère

Données fournies par:
Magasin Vert
(029) 805-0475
route du Conquet
Brest, Finistère
 
Données fournies par:

Figue

La figue

La figue fraîche, qu'elle soit verte, blanche, noire ou violette, arrive sur les marchés entre juillet et octobre, selon les variétés. Fondante, sucrée et délicieusement parfumée, guère plus calorique que la pomme et riche en fibres, elle se savoure nature ou cuisinée, dans des préparations sucrées ou salées.

Présentation

Figues violettes

La figue est le fruit du figuier, Ficus carica, un arbre de taille moyenne appartenant à la famille des Moracées. La figue n'est pas à proprement parler un fruit : il s'agit d'un faux-fruit, les "vrais" fruits étant la multitude de petites graines contenues dans l'enveloppe charnue. On la trouve fraîche sur les marchés entre juillet et octobre, certaines variétés de figuiers donnant deux récoltes par an (variétés bifères), l'une au début de l'été, l'autre en septembre ou octobre. Sous forme séchée, elle est disponible durant toute l'année.

Origine et histoire

Le figuier est sans doute originaire d'Asie, et plus précisément de l'Ouest ou du Sud-Ouest asiatique. Il se serait rapidement étendu à tout le bassin méditerranéen. Ainsi, il était déjà cultivé au Proche-Orient 4000 ans avant notre ère, et la figue était, avec le raisin et l'olive, le fruit le plus consommé des Egyptiens, des Grecs, des Romains, des Crétois et des Phéniciens. Ce sont vraisemblablement les Romains qui ont introduit la figue en Europe. En France, sa culture date du VIIIe siècle.

La figue est essentiellement commercialisée sous forme séchée. Seule une petite partie de la production est vendue fraîche, durant l'été. Ce sont la Turquie, l'Egypte, le Maroc, l'Iran, la Grèce, l'Espagne, l'Algérie et la Californie qui assurent l'essentiel de la production mondiale. En France, on cultive aussi des figues, notamment dans le Sud (la figue a besoin de chaleur et de soleil pour mûrir, quoique certaines variétés de figuiers soient plus rustiques et s'acclimatent dans de nombreuses régions françaises).

Variétés

On dénombre plus de 1000 variétés de figuiers , tant cet arbre a été cultivé et sélectionné au cours des siècles, dans de nombreuses régions du monde. On distingue principalement trois catégories de figues : les violettes (ou noires), et les blanches (ou vertes), et les grises.

Figues violettes

Leur peau est violette, pourpre foncé ou presque noire, et la chair varie du rose framboise au rouge clair.

  • La Bourjassote Noire, unifère (de mi-août à octobre selon les régions). La Figue de Solliès, qui bénéficie d'une AOC, et représente 75% de la product...

Lire la suite de l'article sur le site de Gerbeaud

Figuier

Figuier

Un arbre fruitier à planter au jardin

Vieux figuier

Le figuier est un arbre fruitier facile à vivre. Originaire de Syrie et d'Afghanistan, il peut toutefois s'acclimater dans la plupart des régions françaises, pour peu que les températures ne descendent pas en-dessous de -15°C en hiver. Correctement exposé, votre figuier devrait donner des fruits sans problème, à condition de bien choisir la variété.

Il peut atteindre 3 à 5 mètres de hauteur, et occuper un diamètre imposant au sol. Vous profiterez de la fraîcheur qu'il apporte en été grâce à son ombrage, et de sa silhouette originale et trapue, tortueuse, très décorative.

Plantation et multiplication

Plantez le figuier au printemps, en ajoutant au sol un compost bien décomposé. Pour obtenir à peu de frais un nouvel arbre, procédez par marcottage ou par bouturage , en été : ces deux

Lire la suite de l'article sur le site de Gerbeaud

Figuier : multiplication par marcottage et bouturage

Pour des figues à foison

Parce qu'on adore les figues sous toutes leurs formes, et que l'on n'a jamais assez d'un arbre dans le jardin, le temps est venu de lui faire faire des petits. Les techniques les plus sûres ? Le marcottage et le bouturage. A vos bistouris pour une expérience chirurgicale de haute précision...

Quelques généralités

Figuier et figueLe figuier (ficus carica) est l'arbre-emblème du bassin méditerranéen où il est très largement cultivé et utilisé en cuisine. Il pousse aujourd'hui naturellement dans nos contrées, mais doit son nom à sa région d'origine, la Carie, ancienne province d'Asie Mineure.

Il s'agit d'un arbre assez robuste qui doit de préférence être placé dans un endroit ensoleillé. Bien que résistant au froid (jusqu'à – 15°C), il est conseillé de l'installer près d'un mur, orientation sud. Il s'accommode de tous les types de sols même s'il admet un penchant pour ceux à tendance sablonneuse profonds et fertiles.

Ses besoins en eau peuvent être copieux si le climat devient trop chaud, toutefois le figuier reste un arbre sensible pourrissement lorsqu'il y a surabondance d'humidité.

Très prolifique, un figuier peut commencer à donner quelques figues dès sa deuxième année d'implantation. Mais entre les confitures qui se dévorent toute l'année et les fruits directement volés sur l'arbre, les jardiniers gourmands n'en ont jamais assez ! Pour éviter cette frustration et le coûteux achat d'autres arbres, il faut alors s'intéresser de près aux méthodes de multiplication dont certaines fonctionnent particulièrement bien sur le figuier.

Le marcottage de base

Entaille sur la branche de figuierSur un figuier, deux méthodes de marcottage peuvent se pratiquer et dans tous les cas sont à réaliser dès le mois de juin et avant la fin de l'été.

La première est le marcottage aérien, où l'enracinement est provoqué en installant un manchon sur une tige, préalablement ôtée de quelques-unes de ses feuilles à l'emplacement du marcottage. Entaillée en biseau avec un cutter ou même dépecée d'un peu de son écorce tout autour, la branche formera ensuite des racines au bout de quelques semaines.

.

marcottage aérien du figuierLe manchon (film plastique imperméable) est ensuite attaché à la branche et rempli d'un mélange à base de terreau humide et léger avec une hormone bouturage appliquée préalablement sur la partie à vif... Le tout est hermétiquement fermé aux deux extrémités à 5 cm en dessous de la plaie. Certains jardiniers protègent ce manchon de la lumière, ce qu...

Lire la suite de l'article sur le site de Gerbeaud

Plan du site - Newsletter jardinage - Cartes de voeux - A propos - CGU - Etablir un lien - Publicité - Jardin - Nous contacter
Conception & Réalisation : WIZELIS - ©1999-2009 - tous droits réservés
Déclaration CNIL N°1000445 - dernière mise à jour 1er mars 2011